Nous sommes partenaires de

Vestiaire en éponge

Fabrication 100% française

1 2

Le blog

Consommons local, consommons français

09/02/2021

Consommons local, consommons français

Bonjour, je m’appelle Amandine et j'ai fait un stage chez Maïna de mars à juin 2020. Ce qui m’a attiré dans cette marque c’est sa démarche de fabrication française, son tissu original et le petit brin de mélancolie qu'elle apporte.

Comme Maïna, il existe de nombreuses petites marques qui ont à cœur de mettre en avant le savoir-faire français et de créer des produits des produits de qualité faisant vivre tout une économie locale. 

 

Parfois, ce qui manque c’est un brin de curiosité et d’informations sur ces créateurs conscients des nouveaux enjeux qui se présentent  à notre société. C’est pour cela que nous avons choisi de les mettre en lumière et de vous parler de quelques marques et créateurs qui réfléchissent de la même manière que Maïna et vous offrent de superbes créations! 

 

Grâce à ce stage, j’ai notamment découvert la marque Gang de fesses qui est le complément parfait à notre vestiaire de robes, marinières et cabines de bain. Son site internet, que je vous invite à visiter(https://gangdefesses.com/) car il est frais et vivifiant, on trouve des merveilles, ses créations sont fines, actuelles et originales. 


Cette marque costarmoricaine a été créée par une jeune femme en 2017. Les pièces sont dessinées dans son atelier et le choix des produits tient compte de leur origine. Ainsi, la dentelle des lingeries est labellisée comme étant de la véritable dentelle de Calais. Les fonds de culottes sont en coton bio. 
Les premières pièces qui ont attiré mon œil sont les maillots de bain.  La culotte haute à imprimé léopard “Ploueskad” (https://gangdefesses.com/produit/culotte-haute-ploueskad/) est  néanmoins mon coup de cœur, coup de cœur que j'associerai volontiers avec le top foulard “landeda”  (https://gangdefesses.com/produit/top-foulard-landeda/) et voilà, je me vois déjà dans l’eau ;). Pour rentrer à la maison, j’enfile notre robe en éponge bleu (https://www.maina-france.fr/La_Robe.l/s296835p/Robe_eponge_femme_bleue) et me voilà habillée de pied en cap en création française avec style. 

 

Le credo de cette marque comme celui de Maïna  est d’habiller et de mettre en avant toutes les femmes et tous les corps, alors n’hésitez plus :) ! D'ailleurs si vous cherchez bien sur le site de Maïna, vous trouverez une pépite Gang de fesses! 

Comment se réchauffer après une session de kite ou de surf ?

11/01/2021

Comment se réchauffer après une session de kite ou de surf ?

Cet article s’adresse à toutes celles qui pratiquent le surf, le kite-surf, la planche à voile, le paddle sur nos côtes françaises…été, printemps, automne, voire hiver pour les plus courageuses , pratiquer ces sports nautiques sur les spots français ne se fait pas toujours dans des conditions idéales de températures. On profite sur l'eau mais ce qui est sûr, c'est qu'une fois sortie de l'eau et passé l'épisode de la combinaison, on a envie de se changer rapidement puis d’enfiler un vêtement confortable qui nous maintienne au chaud.

 

Je suis comme vous, j'aimerais parfois que le soleil suffise à réchauffer notre peau perlée d’eau mais malheureusement nous ne sommes ni dans l’Océan Indien ni dans l’Océan Pacifique. Il faut donc être lucide  la perspective de se changer, de se retrouver en maillot dans le vent, parfois froid, ne nous enchante pas. 

 
Bonne nouvelle, on a des solutions pour vous!

Tout d'abord nous vous présentons La cabine: cette pièce unique à nos yeux est ce qu'il vous pour vous changer rapidement et au chaud. Elle s'enfile facilement par le haut, et une fois mise, vous êtes protégée du vent et des regards pour vous changer tranquillement et en toute élégance.

 

Puis aux premiers beaux jours de printemps, nos petites robes en éponge seront vos meilleurs alliés. D’abord parce qu’elles sont douces, qu’elles vont vous envelopper dans un petit cocon de douceur que vous ne voudrez plus quitter , ensuite parce que vous allez adorer leurs lignes féminines, enfin parce que vous êtes libres de vos mouvements et pendant que vous vous séchez, vous pouvez en même temps ranger votre matériel. Comme on a pensé à vous, on a créé plusieurs modèles à choisir en fonction de ses envies et de la météo : version rayée ou version unie, à manches longues ou à manches courtes, vous y trouverez forcément votre bonheur!

 

Je crois que l'on a oublié de vous dire, qu'en plus, tous nos vêtements sont fabriqués en France. Vous pouvez donc avoir quelque de joli, pratique et  qui en plus est bon pour l'économie locale. Que demander de plus ?

 

Voilà vous savez tout maintenant, à bientôt sur l'eau!

 

Retrouvez tous nos modèles sur www.maina-france.fr et suivez-nous sur les réseaux sociaux

MAÏNA voit La Vie...en Rose

23/10/2020

MAÏNA voit La Vie...en Rose

En arrivant au CHRU de Brest, Valentin, un petit guerrier qui voulait combattre la maladie réussit à convaincre le personnel soignant de pouvoir continuer à faire du sport à l’hôpital. Le personnel soignant, les familles et des donateurs se sont mobilisés pour pouvoir réaliser le souhait de Valentin mais ça n’a pas été suffisant, faute de moyens. 

La Vie … en Rose s’est emparée du projet et grâce aux nombreux partenaires et soutiens, ce projet a pris forme d’une manière professionnelle et encadrée. Un coach sportif a été embauché et 2 fois par semaine, les guerrières et les guerriers peuvent faire du sport ensemble à l'hôpital et à l'extérieur quand leur santé le permet,  tout en adaptant la séance à chaque enfant ! Ce projet n’est pas encore pérennisé et nous avons besoin de vous, telle était la volonté de Valentin. 

Avant son départ, Valentin a lâché un ballon d’espoir       

Il doit être fier d'entendre les rires dans les couloirs de l'hôpital. 

La Vie...en Rose soutient également les femmes et les hommes atteints du cancer du sein en finançant du matériel tel que casques réfrigérants, vélos, etc. 

Nous vous proposons de soutenir cette cause en customisant les vêtements MAÏNA  aux couleurs de La Vie...en Rose. 

https://www.kengo.bzh/projet/2888/maina-voit-la-vie-en-rose

L'histoire de la cabine de bain

03/07/2020

L'histoire de la cabine de bain

Notre cabine de bain est notre petite madeleine de Proust, on l'apporte partout avec nous. 

Cette version textile est finalement une version moderne et transportable de la cabine de bain que l'on voit encore sur certaines plages. Du coup, on s'est demandé quelle était l'histoire de ces cabines?

 

Les premières cabines ne datent pas du siècle dernier mais d’il y a deux siècles ! Plus précisément fin du 19ème siècle, elles étaient destinées aux personnes aisées: aujourd'hui fixes elles étaient auparavant mobiles, c’est-à-dire qu’elles étaient apposées sur des roulettes et tirées par des animaux de traits. C'était en quelque sorte des "micro-camping-car", mais destinés à la plage. Elles avaient pour vocation de cacher la nudité, en effet,  à cette époque il était évidemment interdit de se déshabiller dans ce lieu public, ou de montrer sa peau nue en public.  La cabine était donc portée au plus près de l'eau afin d'éviter que le baigneur ou la baigneuse ne soit vu, quand il rentrait ou sortait de l'eau

Ce ne fut qu’à partir du milieu du 20ème siècle que cette interdiction fut levée, laissant ainsi place aux cabines telles que nous les connaissant aujourd'hui, des cabines en bois, fixes, et aux couleurs de notre chère mer. 


Aujourd’hui plus besoin de ramener votre cabanon et encore moins avec des chevaux ! Il existe une solution beaucoup moins imposante et toute aussi utile. Il s’agit de la « cabine de plage » s’appelant aussi poncho de surf, towel poncho, cape d’invisibilité... non le dernier ne compte pas bien évidemment. Cependant l’effet recherché est quasiment le même,  à savoir celui de se changer tout en gardant sa pudeur et en toute sérénité.

Adieu les moments où vous devez tenir votre serviette entre les dents pour enfiler votre maillot de bain: notre cabine est facile d’utilisation, confortable et discrète. En 2 temps et 3 mouvements, vous êtes changés, à l'abri du vent et des regards

Notre prochain shooting, çà se prépare comment?

19/06/2020

Notre prochain shooting, çà se prépare comment?

Un shooting est pour moi un aboutissement du travail effectué sur les derniers mois c'est donc un moment de plaisir. Et cette année, avec ce que nous avons connu, vous imaginez comme je suis contente de pouvoir enfin faire ce shooting lundi prochain.

 

Mais au fait comment cela se prépare un shooting. Tout d'abord en tant que créateur et entrepreneur, il faut donner la direction, le sens et les objectifs du shooting. Cette année, j'ai souhaité sortir Maïna de la plage: j'ai créé cette marque avec l'ambition de proposer une gamme qui soit multi-usage. On va à la plage certes mais ensuite on vaque à ses activités, de shopping ou de  retrouvailles en terrasse autour d'un verre. C'est comme cela d'ailleurs que je porte mes vêtements Maïna et c'est cela que j'ai voulu faire passer comme message cette année. Nous allons donc shooter dans un milieu plus urbain.

Ensuite il y un travail de recherche de direction artistique. Dire que l'on shoote en milieu urbain n'est qu'une direction, il faut ensuite imaginer, avec le plan de collection, dans quel univers précis, avec quels accessoires on va prendre la pause. Ce travail est préparé en amont par la directrice artistique et par le photographe. C'est une trame, un fil rouge pour le jour J mais bien sûr on s'autorise la liberté d'en dévier pour laisser toute sa place aux talents d'improvisation de la photographe.

Le jour J défile à toute vitesse, la photographe est partout, la directrice artistique corrige le moindre détail, le moindre défaut, la mannequin joue et se change plus vite que l'éclair. Enfin la créatrice imagine le rendu, et prend les photos du backstage. C'est un très beau moment de travail en groupe!

Enfin il faut coordonner tous les agendas et la protagoniste qui se fait le plus attendre, c'est la météo. Cette année encore elle nous a joué un bien mauvais tour: après 3 mois de beau temps, elle va décider qu'il pleuvrait à la date fixée. Mais ce n'est pas grave, nous avons finalement réussi à l'inviter sur une autre date. 

 

Hâte d'y être, on vous racontera tout!